Le goût du monde

Le goût du monde

L'émission qui parle de saveurs, d’histoires, de partage, de goûts: d’ici ou d’ailleurs.

RFI - Clémence Denavit

L'oignon est-il vraiment de toutes les marmites du monde ? Les ancêtres sont-ils gourmands ? Et la pomme de terre une déesse ? Vous saurez tout dans le Goût du Monde, l'émission qui parle de saveurs, d’histoires, de partage, de goûts: d’ici ou d’ailleurs. Ces goûts qui rappellent les souvenirs, les émotions, et nourrissent l’imaginaire. A vous ensuite de partager vos souvenirs et de faire chauffer les marmites !

Podcast
En cours de lecture

Le goût du monde - Goûts d’Afrique

le_gout_du_monde_1_20191207.mp3

le_gout_du_monde_1_20191207.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

Hymne à l’Afrique, à son histoire, sa diversité, aux goûts francs et assumés, à la vie qui pulse, et jaillit. «Goûts d’Afrique» donne à découvrir une Afrique savoureuse et décomplexée. Bien plus qu’un livre de cuisine : une introduction à la culture culinaire africaine.

Les recettes sont accessibles, traditionnelles ou créées par la chef Anto, astucieuses et faciles à suivre.

Les moins aguerris comme les plus curieux trouveront une liste d’incontournables pour s’assurer un fond de placard africain (et ne plus avoir d’excuse pour ne pas vous lancer), partiront à la découverte des grandes spécialités d’Afrique subsaharienne, que les spécialistes adoreront commenter ou débattre. Cuisine saine, originale, fine et surprenante, généreuse : «Goûts d’Afrique» s’en fait la voix d’aujourd’hui, dépoussiérée des clichés. Un partage qui fleure bon la bonne humeur, enthousiaste, intime – grâce aux portraits lumineux de personnalités africaines réalisés par Aline Princet – simple !

Avec Anto Cocagne, cuisinière, cheffe à domicile. Présentatrice sur Canal + Afrique de l’émission «Rendez-vous avec le chef Anto», Aline Princet est photographe culinaire, indépendante.

Pour aller plus loin- Le cube aux orties- Cuisines d’Afrique- Afro cooking

Programmation musicale- La couleur de l’Afrique de ma chanson, Pierre Claver Akendengue- Doussou, de Mamani Keita.

 

Podcast
En cours de lecture

Le goût du monde - Nourritures préhistoriques

le_gout_du_monde_1_20191130.mp3

le_gout_du_monde_1_20191130.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

Que mangeaient les hommes préhistoriques, il y a 3 millions d’années, à l’ère paléolithique, avant l’élevage et l’agriculture. Que sait-on de leur alimentation, des éventuels techniques, rituels et savoir-faire nés à la Préhistoire ? De quelle manière la découverte du feu a-t-elle ou non bouleversé le quotidien des hommes de la Préhistoire ?

Voyage dans le temps surprenant et passionnant avec Camille Daujeard, chercheure au CNRS et archéozoologue au Laboratoire d’Histoire Naturelle de l'Homme Préhistorique du Musée national d’Histoire naturelle.

Roland Nespoulet est préhistorien, maître de conférences au Musée national d’Histoire naturelle.

Au Musée de l’homme à Paris jusqu’au 20 juin 2020 : « Je mange donc je suis ». Une exposition des chercheurs du Musée de l’homme sur l’alimentation d’hier, de demain et aujourd’hui avec, notamment, 4 banquets organisés dont un banquet préhistorique pensé et élaboré par Roland Nespoulet et Emmanuel Perrodin, historien de formation, cuisinier et auteur culinaire.

Pour aller plus loin- Préhistoire du feu – Catherine Perlès – Revue archéologique, 1977- Mangeurs de viande. De la Préhistoire à nos jours, de Marylène Patou-Mathis- Au commencement était l’homme de Pascal Piq, éditions Odile Jacob- L’odyssée de l’espèce, Docu fiction de Jacques Malaterre- Rudyard Kipling : le chat qui allait son chemin tout seul.- La Cuisine paléolithique, de Joseph Delteil.

Programmation musicaleLa ruelle des morts - Hubert-Felix ThiefaineSoulfood - Onejiro

 

 

Podcast
En cours de lecture

Le goût du monde - Refettorio: restaurer l’âme

le_gout_du_monde_1_20191123.mp3

le_gout_du_monde_1_20191123.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

Le Refettorio est un restaurant situé dans la crypte de l’Église de la Madeleine à Paris. Beau, gastronomique, solidaire, il est le dernier né des Refettorio, imaginé en 2015 par le chef italien Massimo Bottura, dans la foulée de l’exposition universelle de Milan autour de l’alimentation. 

La lutte contre le gaspillage alimentaire et pour une nourriture bonne et saine pour tous avaient été au cœur des préoccupations. Massimo Bottura a voulu porter ces deux priorités au-delà de l’exposition. Il a alors imaginé Food for Soul - de la nourriture pour l’âme, un association à but non lucratif. Sa première traduction concrète a été l’ouverture du premier Refettorio à Milan. Un restaurant pour lutter contre le gaspillage, contre l’exclusion en s’appuyant sur le pouvoir de la beauté, la chaleur de l’accueil, l’hospitalité. Le pouvoir de la table pour un lien restauré.

D’autres Refettorio ont ouvert leurs portes, au Brésil, à Londres, en Italie à Bologne et Modène, puis à Paris en mars 2018 dans les cryptes de l’Église de la Madeleine, réincarnées par l’artiste JR et Prune Noury. Au Refettorio Paris, des repas sont préparés chaque jour avec des invendus alimentaires – donnés aux associations comme la banque alimentaire, notamment en France, ou directement au Refettorio- et servis aux « invités », des personnes en grande précarité, exclus de la société, des retraités en grande solitude identifiés par quatre associations – dont Emmaüs, les petits frères des pauvres, ozanna.  Au fil du dîner, le lien social se retisse, des amitiés se nouent, la faim s’apaise. Le Refettorio travaille chaque jour avec des bénévoles, en salle et en cuisine. Ils participent aussi à la construction de ce lien. Un rayon de soleil dans la vie des invités comme dans celle des bénévoles, de la nourriture pour l’âme.

Avec Maxime Bonnabry-Duval, le chef en résidence au Refettorio, Solène Gallard, sa seconde.

 

Pour en savoir plus- L’adresse du Refettorio à Paris.- Le pain est or, de Massimo Bottura, éditions Phaïdon.

MusiqueBlack Market de Weather ReportLisboa antiga d’Amalia Rodriguez et Isabelle Martin (A Capella dans l’émission)La vie en roseGirls just wanna have fun de Cindy Lauper.

Podcast
En cours de lecture

Le goût du monde - Odeur de terre rouge, de gingembre et d’épices: le goût de Madagascar

le_gout_du_monde_1_20191116.mp3

le_gout_du_monde_1_20191116.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

«Le riz : il est incontournable, fondamental. Il est de tous les plats à Madagascar». Le riz – vary – est la sève de la cuisine malagasy. Son odeur particulière, unique est celle de de la terre rouge de l’île rouge : Madagascar, et donne un goût bien spécifique à la céréale, au riz».

La terre, les racines africaines, les ancêtres, les histoires chantées autour du feu sur un air du groupe Mahaléo. Les moments ou la famille, les amis les voisins se retrouvent autour du feu. Ces souvenirs, ces goûts, le partage sont les ingrédients de la cuisine malgache : métisse, issue des différentes cultures de l’île, des spécialités de chaque province, de ses épices, du gingembre, du poivre et de la vanille.

Avec - Aïna Ramadison, cuisinière, traiteur à domicile «Saveurs des îles et d’ailleurs». Elle est aussi l’une des «mamas» de la société traiteur «Meet my mama», dont le livre éponyme est paru aux éditions Hachette.►Pour la contacter : sur facebook.

 

 

 

  • Aïna Quach, une jeune chanteuse originaire de Madagascar. Son dernier single Touchée par la grâce (chanson écrite par Kamnouse, composée par Wilow Beatz) est sorti à l’automne 2019. Aïna a fait ses débuts sur scène à 14 ans, en chantant en première partie du groupe Mahaléo à l’Olympia.

 

►Pour en savoir plus :- Mahaleo - Saveurs malgachesBientôt 2 écoles de cuisine à Madagascar : ouvertes avec l’école Ferrandi et à l’initiative de Guillaume Gomez, le chef cuisinier de l’Élysée.

Programmation musicale- Ely nosy de Mahaleo interprété par Aïna Quach- Tsarove de Chrystel- Touchée par la grâce d’Aïna Quach

 

Podcast
En cours de lecture

Le goût du monde - Nourrir son âme et son corps avec l’ayurveda

le_gout_du_monde_1_20191109.mp3

le_gout_du_monde_1_20191109.mp3

Télécharger Télécharger ( 22 Mo )

L'ayurveda est une science née en Inde, il y a plus de 5 000 ans. Une médecine millénaire préventive et curative, dont le but est d'améliorer notre qualité de vie, et donc, de fait, de la prolonger.

(Rediffusion du 3 août 2019).

L'ayurveda s'articule autour de 5 éléments (l'eau, la terre, le feu, l'air, et l'éther), et distingue 3 profils (doshas) d'individu : un être dans un tout qu'est le monde. L'équilibre est la clé pour être et vivre bien. Équilibre physique, mental, spirituel et, bien sûr, alimentaire. Une nourriture équilibrée et adaptée aux saisons et à notre constitution, à l’écoute de soi, aide à améliorer sa vie. Avec Kiran Vyas, pionnier, et l’un des plus grands spécialistes de l'ayurveda en Europe et en France, fondateur des centres ayurvédiques TAPOVAN à Paris et en Normandie.

 

Pour aller plus loin

  • Le yoga des yeux - éditions Marabout- Le grand guide de l'ayurveda - éditions Marabout- La cuisine indienne végétarienne - éditions La Plage- Ayurvedafood, de Sandra Salmandjee et Eloïse Figgé - éditions Mango.

Programmation musicale- Mantra de la nourriture, interprété par Fulgani Vyas- Om Anandamayi de Joy- Gayatri mantra

Recettesissues de «Le grand livre de l'ayurveda», de Kyran Vyas, publié aux éditions Marabout.